Cours d'informatique pour le lycée

Programme en tant que donnée

Présentation

Nous allons parler de la calculabilité et de la décidabilité qui font partie de l'informatique théorique. Cette branche de l'informatique travaille entre autre sur des programmes qu'elle analyse et étudie. Les programmes sont alors considérés comme des données.

Compilation

Description

Certains langages de programmation comme Python ou Java, sont directement exécutés par un programme : linterpréteur. L'interpréteur de Python s'appelle par exemple python et doit être installé sur l'ordinateur. N'importe quel code source est donc exécutable sur n'importe quelle machin posédant un interpréteur. Voici le schéma de fonctionnement :

Code source Interpréteur Données d'entrée Données de sortie

Il existe des langages de programmation qui nécessitent d'être compilés. C'est à dire qu'ils ne sont pas exécutés par un interpréteur comme Python mais doivent d'abord être transformés en code binaire exécuté par le système d'exploitation. Le code compilé appelé binaire ne peut être exécuté que sur les machines de même architecture. Si on veut exécuter le code sur des machines différentes, il faut le recompiler. Voici le schéma de fonctionnement :

Code source Compilateur Code binaire Syst. d'exploitation Données d'entrée Données de sortie

Le compilateur considère bien ici le programme en entrée comme une donnée.

Avantages

Il est possible de débattre indéfiniment des avantages et inconvénients des langages interprétés par rapport aux langages compilés. Voici néanmoins les 2 principales différences entre ces deux types de langage :

Pratique

Vous allez maintenant compiler votre premier programme. Il faut donc choisir un langage compilé, nous choisirons le plus emblématique : le C.

Un compilateur C est déja installé sur Linux : gcc. Il vous faut donc créer votre premier fichier C avec nano que vous nommerez hello.c :

#include <stdio.h>

int main() {
   printf("Hello, World!");
   return 0;
}

Ensuite, exécutez la commande suivante pour compiler votre code :

gcc -o hello hello.c

Un fichier hello est alors créé. C'est un fichier exécutable, vous pouvez donc l'exécuter directement dans la console avec la commande :

./hello

Il est nécessaire de mettre ./ devant le nom du ficher pour que le système ne cherche pas un programme qui s'appelle hello mais regarde dans le répertoire courant . s'il existe un fichier hello.

Le texte Hello World! a dû s'afficher. Il y a quatre choses à noter dans ce programme :

Vous avez surement remarqué qu'il n'y avait pas de retour à la ligne après l'affichage.

1) Modifiez le code pour ajouter un retour à la ligne ('\n') et exécutez-le après l'avoir recompilé.

2) En cherchant sur internet, créez un programme en C qui affiche tous les nombres entre 0 et 19.

Calculabilité et décidabilité

Machine de Turing

Une machine de Turing est une machine théorique composée d'un ruban infini, d'une tête de lecture écriture qui peut bouger sur ce ruban et d'une liste d'actions que la machine doit effectuer en fonction de son état et de ce qu'elle lit sur le ruban.

Auteur : Schadel | source | Domaine public

Cette machine fût inventée par Alan Turing en 1936 avant l'apparition des premiers ordinateurs. Aussi basique soit-elle il est admis (c'est de manière simplifiée la thèse de Chuch) que tout programme écrit dans n'importe quel langage peut être réécrit pour fonctionner sur une machine de turing. Ainsi la machine de Turing est en quelque sorte la machine la plus simple permettant de faire tout ce que n'importe quel programme est capable de faire.

Il est donc équivalent de dire qu'il existe un programme pour résoudre un problème ou qu'il existe une machine de Turing pour résoudre ce problème ou même qu'il existe un algorithme permettant de résoudre ce problème.

Calculabilité et décidabilité

On dira alors qu'un problème est calculable ou décidable s'il existe une machine de Turing capable de le résoudre. Cela revient également à dire qu'un problème est calculable ou décidable s'il existe un algorithme capable de le résoudre ou même s'il existe un programme Python capable de le résoudre.

On parlera de décidabilité d'un problème si ça réponse est oui ou non et de calculabilité dans les autres cas.

Exemples

Voici des exemples de problèmes décidables :

Il est possible (et même facile ici) d'écrire des algorithmes pour répondre à ces questions. Ce sont donc des problèmes décidables.

Voici maintenant un problème indécidable :

Soient F1, F2… Fn une liste de formes polygonales. Peut-on paver le plan, sans recouvrement ni espace vide avec des exemplaires de F1, F2… Fn ?

Ce problème a été montré indécidable, c'est à dire qu'il est impossible d'écrire un algorithme permettant de répondre à cette question dans tous les cas de figure.

Cela ne veut pas dire qu'il est impossible de trouver une solution dans un cas particulier (par exemple avec les formes carrées identiques) mais qu'il est impossible de trouver un algorithme résolvant ce problème dans tous les cas.

Cela ne veut pas dire que personne n'a trouvé d'algorithme jusqu'à maintenant, cela veut dire qu'il est impossible de trouver un algorithme. Cela ne sert à rien de chercher !

Les démonstrations de décidabilité sont en général compliquées, néanmoins il en existe une relativement simple : celle du problème de l'arrêt.

Problème de l'arrêt

Explication

Le problème de l'arrêt est un problème assez simple : sertait-il possible de créer une machine qui pourrait nous dire si n'importe quel programme va s'arrèter ou s'il va planter ? Il serait très intéressant d'avoir une telle machine car elle permettrait de trouver de nombreux bugs.

Malheureusement le problème de l'arrêt est indécidable. Il est impossible de créer une telle machine.

Il existe des machines permettant de détecter si un programme va s'arrêter ou non mais il n'est pas possible de créer une machine qui permettrait de détecter si n'importe quel programme va s'arrèter.

Démonstration

Nous allons faire la démonstration ensemble.

Sources et compléments

Langages interprétés et langages compilés
le cours de France-ioi sur les langages interprétés et compilés.

Langage compilé vs interprété
article de blog expliquant simplement les différences entre les deux types de langage.